Menu
Illustration pour S’exiler pour survivre

S’exiler pour survivre

Du 18 juin 2022 au 18 septembre 2022

S’exiler pour survivre: 1942-1944, passages clandestins des Juifs en Suisse.

Durant la Seconde Guerre mondiale, plus particulièrement durant les années de la «Solution finale de la question juive» par l’Allemagne nazie, de nombreux Juifs, étrangers comme français, hommes, femmes et enfants, ont fui en direction du pays de Gex pour tenter de passer en Suisse et sauver ainsi leur vie: 374 passages se sont faits par le pays de Gex proprement dit, et 320 dans les environs du «cordon ombilical» de la route de la Faucille, qui relie le pays de Gex occupé au Doubs, en se faufilant entre la ligne de démarcation et la Suisse.

S’ils sont moins nombreux qu’en Haute-Savoie, ces passages vers la Suisse ont néanmoins laissé des traces dans les archives, qui permettent de reconstruire avec précision des parcours, des actes de résistance, mais hélas aussi des refoulements de la part des autorités helvétiques. Approximativement un fugitif juif sur cinq a été refoulé. Tous, heureusement, n’ont pas été déportés.

Pour raconter cette histoire, 13 parcours individuels, répartis tout le long de la frontière, ont  été choisis et sont présentés dans l’exposition. Ils sont encadrés par une présentation historique générale et aussi particulière à l’occupation du pays de Gex, illustrée par de nombreuses photos d’époque et actuelles.

Exposition en partenariat avec le département de l’Ain et le Musée de la résistance et de la déportation